Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Retour sur le Forum des Associations et Fondations 2018 !

Le Forum des Associations et Fondations s’est déroulé le 17 octobre dernier. A cette occasion, l’IDAF était représenté par ses administrateurs à diverses occasions :

La conférence « La communication financière et extra-financière en 2018 : émergence de nouvelles attentes et urgence de réponses innovantes » fut ainsi animée par Bernard Bazillon, Vice-président de l’IDAF aux côtés de Joël Fusil, Commissaire aux comptes de la CNCC.

Ils étaient accompagnés de Jean-François Riffaud, membre du Bureau de l’IDAF et Directeur Communication et Développement d’Action contre la faim, et d’un de nos partenaires, Laurent Terrisse, Président de l’Agence LIMITE, ainsi que d’Alain Mergier, sociologue consultant.

Les intervenants ont traité de la nécessité grandissante de la transparence dans la communication financière des associations et fondations. Ils ont exposé également les nouveaux outils digitaux et les canaux de communication qui permettent de se différencier pour toucher les publics émergents.

« On peut douter que mes donateurs lisent le CER avant de donner. Mais cette communication extra financière est ma protection en tant qu’organisation, comme outil de transparence. » Jean-François Riffaud

« Il y a 30-40 ans, on donnait pour réaliser quelque chose. Aujourd’hui, on donne pour lutter contre quelque chose. Il y a une transformation des logiques. » Alain Mergier

 

L’IDAF était également présent lors de l’atelier pratique « Raréfaction des ressources, comment diversifier et innover dans votre collecte de dons ? » avec à nouveau notre administrateur Jean-François Riffaud, et notre partenaire fondateur BNP Paribas, accompagnés de Ghislain d’Alançon, CEO d’HEOH.

Ils ont mis en avant les nouvelles solutions de collecte innovante, plus digitales et moins onéreuses, tout en repensant la relation avec les entreprises pour rechercher un impact positif. L’objectif est de repenser l’appel à la générosité dans le but de pérenniser et développer son action dans un contexte incertain.

« A l’IDAF, nous pensons que c’est à nous de nous tourner vers les entreprises dans un contexte de loi Pacte avant qu’elles se tournent d’elles-mêmes sur nos sujets sans nous voir. » Jean-François Riffaud

« La mutation digitale des associations est inévitable. » Ghislain d’Alançon

 

Partager