Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Mesure de l’impact : jusqu’où aller dans le secteur non lucratif ?

L’IDAF a organisé le 18 décembre dernier une conférence au 14 rue Bergère à Paris pour examiner collectivement la question de la mesure de l’impact dans le secteur de l’intérêt général à travers les points de vue de différentes organisations :


  • Armand de Boissière, Secrétaire général, Fondation Bettencourt-Schueller

  • Nelly David, Directrice générale, Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie

  • Stéphanie Goujon, Directrice générale, French Impact

  • Thierry des Lauriers, Directeur général, Aux Captifs la Libération

  • Alexei Tabet, Chef de projet sur la mesure d’impact social, La Fonda

 

La conférence était animée par Rodolphe Gouin, Directeur de la Philanthropie et du Mécénat de l’AP-HP et Directeur de la Fondation pour la Recherche AP-HP et membre du Bureau de l’IDAF.

 

120 personnes représentants le secteur non lucratif (associations, fondations, fonds de dotations) étaient réunies pour interroger la notion contemporaine d’impact social, qui s’accompagne désormais de nouvelles pratiques de financement, de communication, d’évaluation et de choix stratégiques parfois difficiles pour les acteurs de l’intérêt général : 

  • Quel regard critique porter sur l’impact social et son évaluation dans le secteur non lucratif ? 
  • Comment construire un dispositif d’évaluation d’impact social de son organisation en fonction de ses enjeux et de ses bénéficiaires ? 

Les effets positifs aussi bien que négatifs de ce nouveau paradigme, cette nouvelle « culture » ambiante dans le secteur non lucratif seront illustrés de manière concrète par les différents invités. 

 

La conférence fut suivie d’un cocktail apéritif afin de conclure en toute convivialité et clôturer l’année 2018 !

 

***********************

Retrouvez le programme complet en cliquant sur “Télécharger le compte-rendu”

 

 

Partager

Ces articles pourraient vous plaire